LE FFA DOPE L’ÉCONOMIE LOCALE

J-12 avant le début du FFA: toute une logistique se met en place à la Maison Alsacienne pour l’organisation. Majid Bouzzit

J-12 avant le début du FFA: toute une logistique se met en place à la Maison Alsacienne pour l’organisation.
Majid Bouzzit

Le Festival du film francophone, c’est près de 500 000 € injectés localement. Pour satisfaire plus de 30 000 festivaliers attendus, les restaurants et hôtels embauchent.

Pour l’économie locale le Festival du film francophone, c’est pas du cinéma. L’an passé 34 000 festivaliers s’étaient pressés en ville durant les six jours de festival. Forcément bon pour les tirroir-caisse. «Contrairement à d’autres événements à Angoulême, le FFA c’est 490 000€ injectés localement, dans les restaurents, les hôtels» , martèle Marie-France Brière, la déléguée générale de l’événement l’an passé.

 Et cette année, «tous ces records seront battus» , assure-t-elle. Car en cette dixième édition (du 22 au 27 août), le nombre de projections est à la hausse. Il sera impossible de faire deux pas sur le Plateau sans tomber sur une des méga stars du cinéma français. Et tout cela se fera ressentir sur l’économie: restaurateurs, cafetiers et hôteliers se frottent les mains d’avance. Mais le FFA c’est aussi des agents de sécurité, des chauffeurs, des imprimeurs, et un staff d’hommes et femmes à tout faire (lire encadré). Les restaurateurs du centre-ville se préparent au rush. «Nous recherchons un collaborateur de salle en extra. Étudiants bienvenus mais expérience en service indispensable» . Le message, sur Facebook, est signé du restaurant le Saint-André.

Des emplois par dizaines

Bon pour les affaires des hôtels et restaurants, le FFA embauche en direct «plus d’une soixantaine de personnes» pour le festival, dénombre Marie-France Brière. Dans la ruche de la maison alsacienne, le staff, composé d’une vingtaine de personnes, est déjà sur les dents. 25 agents de sécurité sont également mobilisés tout au long du festival. Pour véhiculer les artistes de leur hôtel aux salles de projections, onze taxis sont réquisitionnés cette année. Les chauffeurs de Radio Taxi Angoulême ont signé une convention avec le FFA. «On travaillera quatorze heures par jour», précise Éric Fourgeaud, chauffeur de taxi sur le FFA depuis cinq ans. A ceux-là s’ajoutent neuf chauffeurs embauchés en direct par le festival, pour conduire les stars qui défileront sur le tapis rouge du cinéma CGR, où 27 films vont être projetés pendant les six jours de festival. Pour accueillir les cinéphiles dans les meilleures conditions possibles, Mathieu Albert, directeur du cinéma, a gonflé ses rangs. En plus des 5 CDI et des 2 CDD embauchés pour l’été, cinq personnes en contrat étudiant viendront prêter main-forte à l’équipe. «C’est très appréciable vu l’ampleur que prend le festival chaque année!», glisse Mathieu Albert. Le FFA c’est aussi des emplois induits. Ainsi Mediaprint, l’imprimeur de Chasseneuil, embauche une graphiste durant six semaines pour travailler exclusivement sur le festival. «Affiches, catalogues, pass, programmes: le festival c’est 25% de notre chiffre d’affaires du mois», calcule Christophe Chardat, le patron.

Frédéric Valegeas se prépare à cinq jours intenses de service. Mais avec cinq employés, ce sera trop juste. «Il faut tenir le choc physiquement, c’est le plus gros festival de l’année. Nous sommes en général complets tous les jours» , explique le patron. L’équipe enchaîne deux services midi et soir pour fournir autour de 190 couverts quotidiennement. Pour le chiffre d’affaires, le FFA c’est deux semaines en une.

Effectifs doublés en salle et cuisine

 « Pour le FFA on double notre effectif puisque l’on double notre clientèle» , assure Soraya Martin, gérante du Little Comptoir, rue de Genève. Elle et son mari Christophe Gadrat sont partenaires du festival depuis trois ans. Cette année l’équipe passe de 6 à 12 personnes. «Nos employés prennent des jours de repos avant de commencer parce que ça va être cinq jours de travail intense.» La preuve: le Little Comptoir affiche déjà complet pour une des soirées.

Dans les hôtels, on embauche aussi pour être aux petits soins des clients. Au Mercure, on a besoin de main-d’œuvre supplémentaire. «Toutes nos chambres seront occupées durant le festival , note Karine Renay, la directrice. On fait appel à un chasseur supplémentaire, pour transporter les affaires de nos clients.»

Mais c’est surtout en salle et en cuisine que le Mercure a besoin de bras. «Nos effectifs doublent pour passer à une quinzaine de personnes en salle. Il s’agit de lycéens hôteliers de l’Amandier, à Saint-Yrieix dont on s’est assuré les services dès le mois de mai.»

D’autres restaurants ont fait le choix de ne pas embaucher d’extra supplémentaire, mais de gonfler les horaires. Comme le Garrett Meals, où l’équipe de dix salariés se sent capable d’affronter le festival. «C’est notre tout premier FFA, on ne sait pas trop à quoi s’attendre, confie Émilie Tisseuil la gérante. On se dit que ça ne peut pas être plus intense que les samedis soirs où l’on est déjà obligé de refuser du monde.» Si besoin, elle pense rappeler les étudiantes qui ont un contrat le week-end. «Ce sera un samedi soir pendant cinq jours!» Gaël Chevalerias le patron du Pistou, double déjà ses effectifs en été, passant de 6 salariés en période hivernale à 12 en haute saison. «Peut-être qu’on prendra un extra si besoin mais rien de sûr, on va se débrouiller» .

source : La Charente Libre

Partenaires

  • Logo Magelis 40mm maxi
  • logo MCC
  • cnc
  • LOGO-Vertical-Rouge
  • Logo Angouleme
  • Grand-Angouleme-V2
  • logo_cg16_bicoul
  • CCI Angou
  • Departements-de-France
  • Sacem_logo_vertical_CMJN
  • IF La Cinémathèque Afrique
  • WBI_LOGO_BLACK_officielFR_mn
  • CWB-logo-Hdéf
  • FWB_Verti_Quadri
  • LOGO-MV-COUL
  • Richard-Mille-Full
  • Eden Park
  • R_RENAULT LOGO_standard_positive_RGB_600dpi_v1
  • RVB_BPCE_10cm
  • BP_CARRE
  • Logo_BLB_noir
  • Log_GTM_BA_Q
  • Adim-NouvelleAquitaine-Couleurs
  • 2000px-Air_France_Logo.svg
  • Rothschild  Martin Maurel
  • BANDEAU LONGEVILLE-01
  • CINÉFRANCE
  • Sothys
  • SNCF-Logo
  • ENGIE_logotype_CMYK
  • LOGO MESSIKA PARIS-S2 NOIR
  • RAN_vecto_2016
  • TRANSPALUX-(Web)
  • LogoMaisonBoinaud
  • Canal+_Cinéma
  • RTL
  • Ecran Total
  • Logo_LP-(Web)
  • altice_logo_pos_pr_cmyk
  • Studio-Cine-Live
  • logo_l_express
  • tv5
  • Logo-Allocine
  • LOGO-BLACKBEAUTYMAG_BILLBOARD
  • Audiens
  • LOGO RUBINI BLEU
  • TDI Services
  • cosmopolite_logo
  • 2016-08-22-Fontenille_sceau
  • LogoSagaxEntertainment_Reflex Blue_Transparent
  • GreenCross
  • logo HOR - CMJN
  • Franck_Provost
  • une-nouvelle-image-pour-unifrance
  • Sony_ATV_Music_Publishing
  • Freakshow_logo_2017
  • La_Nef
  • LOGO-LMDM-NOIR
  • LOGOS_FEUILLATTE
  • Logo JOLIVAL
  • Lisa_logo
  • CGR_2013_logo Réduit
  • CITE-VERSION WEB
  • CNAM_logo
  • Logo Les Vieux Paves-1
  • Comité Quartier l'Houmeau.jpg
  • espace-carat logo (LD)
  • Leroy_Merlin_Logo
  • LogoVecto